Qiu Jin

(1984) 秋瑾
vendredi 11 novembre 2016

Scénario : Xie Jin, Huang Zongjiang
Réalisateur : Xie Jin
Chef-opérateur : Xu Qi, Zhang Yongzheng
Montage : Zhou Dingwen
Avec Li Xiuming, Li Zhiyu, Chen Xiguang, Yu Shizhi

1983 / 117 min / Genre:Film historique

A la Fin de la dynastie mandchoue, Qiu Jin, fille de mandarin experte autant en littérature qu’en arts martiaux, se marie à dix-huit ans à un jeune homme de deux ans son cadet, ils ont deux enfants. Six ans après de mariage, le couple s’installent à Pékin où elle se passionne pour les idées nouvelles et fréquente l’intelligentsia progressiste. Elle décide alors d’aller étudier au Japon. A Tokyo, elle participe au « mouvement pour commémorer la perte de l’indépendance chinoise » et fréquente les sociétés secrètes anti-mandchoues.

En 1905, elle adhère à Ligue révolutionnaire fondée par Sun Yat-sen. Le gouvernement japonais réprime les étudiants chinois, Chen Tianhua, un dirigeants de la Ligue, est poussé au suicide. De retour en Chine, Qiu Jin enseigne dans une école de jeunes filles de Wuxing. A Shanghai, elle publie le journal des femmes chinoises. En 1907, le révolutionnaire Xu Xilin demande à Qiu Jin de diriger l’école normale de Shaxing et de se préparer pour l’insurrection armée. Xu Xilin est arrêté par la police mandchoue, Qiu Jin résiste aux soldats, entourée de cinq de ses élèves, elle est finalement capturée et exécutée le 15 juillet 1909.

JPEG - 89.4 ko

Le film s’inspire de la vie d’une poétesse, ardente révolutionnaire, époque où les femmes chinoises étaient opprimées, il donne une vision personnelle, pas forcément historique d’un personnage qui appartient autant à la légende qu’à l’histoire. Les très belles images dues à Xu Qi et le soin extrême apporté à la construction d’un très riche décor rendent le film très attrayant, même si dans la deuxième partie l’histoire est plus conventionnelle. Cette héroïne passionne le public chinois, qui connaît bien les magnifiques écrits d’une femme révolutionnaire, une guerrière attachée à la libération des femmes, luttant contre une dynastie décadente, et qui termina tragiquement sa vie à vingt-neuf ans, face au peloton d’exécution.

秋瑾

编剧:谢晋、黄宗江
导演:谢晋
摄影:许琦、张永正
剪辑:周鼎文
主演:李秀明、李志舆、陈希光、于是之

1901年,沉郁的钟声在北京上空敲响。刚随丈夫入京的秋瑾目睹了八国联军铁蹄蹂躏下的北京,心情极为沉重。她痛别年幼的子女,在女书法家吴芝瑛的资助下,东渡日本留学,寻求救国救民的真理。在日本,秋瑾如饥似喝地学习,她与徐锡麟、陈伯平击掌为盟,立志为推翻清朝统治而献身。在徐锡麟的引见下,她又结识了钦仰已久的《警世钟》作者、革命家陈天华。美丽的富士山下,四名志同道合的革命志士共叙豪迈情怀。

日本政府欲以《取缔不法留学生规则》限制中国留学生的自由,学生们义愤填膺,集会抗议。陈天华慷慨陈词,秋谨倡议成立敢死队。但留学生中也有甘做奴才的人,团结面临破裂。陈天华忧愤之极,以身投海以生命来唤醒苍生。不久,秋瑾毅然回国,临行前,孙中山先生委以重任。
回国后,秋瑾一心扑在革命大业上。为发展革命力量,秋瑾接任大通学堂督办。回到故乡绍兴后,她又拜会知府贵福,为增设体育科、进行真枪实弹的演习做了准备。她与光复会骨干王金发一起,联络各地会党,扩大武装,准备浙皖两省起义。

徐锡麟在安徽刺杀恩铭事发,秋瑾被严令捉拿。新军鸣枪而入,秋瑾从容迈出,昂然而立。贵福审讯秋瑾,秋瑾大义凛然,语似香箭,巡抚密令将秋瑾就地正法。秋瑾郑重地举笔,写下了秋风秋雨愁煞人的绝命词,为革命献出了自己年轻的生命。


Portfolio

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 176 / 213829

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 1 - La 11e édition du festival de cinéma chinois de (...)  Suivre la vie du site Les documentaires et hommages   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License