Rêves de printemps

春之梦 (Chun zhi meng)
jeudi 18 juin 2009

Scénario et réalisation : ZHU Shilin, assistants CEN Fan, BAI Chen avec : HU Dié, SHU Shi, WANG Hao, LÜ Yukun, CHEN Juanjuan, CEN Fan, BAI Chen

1946 / 11O mn / VO sous titres français

Le peintre Jiang Tao (WANG Hao) et son modèle, Ah Cui (HU Dié) sont tous deux issus d’un milieu modeste. Le portrait de Ah Cui, intitulé par Jiang L’image de la jeunesse, est le tableau auquel il attache le plus d’importance et cela parce que la belle Ah Cui ne le laisse pas indifférent. Leur sentiment réciproque a la bénédiction du père d’Ah Cui qui voit en Jiang un homme sérieux et honnête. Rien n’entrave donc cet amour naissant, mises à part les petites disputes par exemple lorsque Ah Cui se montre trop frivole. Au cours d’une exposition, Jiang retrouve son ancien camarade de classe Ding (SHU Shi). Riche et plein d’estime pour le talent de Jiang, Ding non seulement lui achète plusieurs tableaux, mais lui organise aussi une réception afin de le faire connaître auprès des collectionneurs. Ah Cui, dont Ding est tombé amoureux, est aussi invitée.

Reine de la fête, enchantée par le luxe qui l’entoure, elle finit la soirée complètement ivre dans la résidence de Ding. Quand son père vient la chercher en compagnie de Jiang, il découvre sa fille sans connaissance. Il si choqué qu’il a une attaque. Devant le père de Ah Cui mourant, Ding s’engage à l’épouser et tient sa promesse. Mais rien ne va dans ce mariage. Le père de Ding (BAI Chen) mécontent de cette mésalliance, cherche toutes les occasions d’humilier la jeune femme. Xiaofeng, la fille que Ding a eu avec sa première femme, la méprise. Toute la famille la rejette. Finalement Ding part vivre à Pékin avec sa fille, sans emmener Ah Cui dont la jeunesse s’envole dans la solitude. Lorsque son mari réapparait une dizaine d’années plus tard, elle se sacrifie pour sauver l’honneur de Xiaofeng (CHEN Juanjuan) puis, ayant accompli ce qu’elle considère comme son devoir, elle reste seule avec son désespoir.

ZHU Shilin (1899-1967) est l’une des plus éminentes personnalités du cinéma chinois. Il débute en tant que scénariste à la fin des années 1920. Lorsqu’il devient responsable du département production de Lianhua lors de sa fondation en 1930, il continue à écrire de nombreux scénarios, notamment pour SUN Yu et BU Wancang. En 1934, il réalise son premier long métrage Retour puis co-réalise avec LUO Mingyou Le Chant de la nation (1935), dernier film interprété par RUAN Lingyu.

Il poursuit sa carrière de scénariste et réalisateur avant et pendant la guerre. En 1946, il s’installe à Hong Kong où il sera l’un des meilleurs réalisateur de films en chinois mandarin de l’après-guerre. Rêves de printemps, son troisième film pour la compagnie Da Zhonghua, est représentatif de l’idéal progressiste de cet humaniste convaincu et de sa fidélité aux valeurs familiales du confucianisme.


Portfolio

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 144317

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 4 - Les Archives du festival  Suivre la vie du site 71 - Les Films 2009  Suivre la vie du site 22 - Rétrospective 2009 : Butterfly Wu   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.8 + AHUNTSIC

Creative Commons License

[] []